Guide de l'humidificateur

UN CLIMAT AMBIANT IDÉAL POUR RESTER EN BONNE SANTÉ TOUT L’HIVER

L’air est essentiel à la vie. Nous respirons 20'000 fois par jour, ce qui équivaut à un besoin quotidien de 12'000 litres d’air. La qualité de l’air inhalé agit directement sur notre bien-être et nos performances.

Un taux optimal d’humidité joue un rôle prépondérant. Il est mesuré grâce à un hygromètre (comme Selina de Stadler Form). Dans les habitations et les bureaux, le taux d’humidité relative de confort recommandé se situe entre 40 et 60 %. Et ceci est particulièrement vrai dans les chambres où ce taux améliore notablement la qualité du sommeil. Les humidificateurs d’air peuvent vous aider à obtenir un taux optimal d’hygrométrie de l’air ambiant.

L'humidité relative recommandée par les médecins se situe entre 40 % et 60 %. Lorsque l'air est sec, nous pouvons souffrir de différents maux : sensation de brûlure au niveau des yeux, peau sèche, muqueuse irritée, sommeil altéré nous rendant davantage vulnérables à une maladie et à la grippe.

Les matériaux de construction et les installations intérieures en bois ou en tissu (les rideaux ou les tapis, par exemple) absorbent beaucoup d'humidité et peuvent faire apparaître des fissures (le bois) ou devenir électrostatiques (les tissus) lorsque l'air ambiant est trop sec. Les instruments de musique en bois peuvent être désaccordés lorsque le bois est desséché.

L'air froid contient moins d'humidité que l'air chaud. Voilà pourquoi l'humidité intérieure en hiver atteint souvent moins de 30 %. Plus la différence entre la température intérieure et la température extérieure est importante, plus l'air ambiant est sec. Le plus simple est de mesurer l'humidité atmosphérique relative avec un hygromètre. Placez l'hygromètre au centre de la pièce, loin des portes et des fenêtres, et lisez très aisément le taux d'humidité atmosphérique affiché à l'écran (par exemple, le Selina de Stadler Form). Si le taux d'humidité atmosphérique se situe en dessous de 40 %, vous avez besoin d'un humidificateur d’air. Si le taux d'humidité atmosphérique se situe au-dessus de 60 %, il est recommandé d'installer un déshumidificateur d'air afin de prévenir la formation de moisissures.

Durant les mois froids de l'année, les aérations ne favorisent pas l'augmentation de l'humidité atmosphérique de l'air ambiant. Des aérations et des courants d'air réguliers sont essentiels à la qualité de l'air respiré (en hiver, trois à cinq fois par jour pendant cinq minutes maximum). Cependant, de fréquentes et longues aérations avec de l'air froid extérieur assèchent l'air intérieur. Cela s'applique également aux fenêtres oscillo-battantes. En effet, l'air froid extérieur contient moins d'humidité et sera donc encore plus sec, si votre chauffage est allumé. Voir aussi Comment l'air sec est-il genéré ?

Les plantes d'intérieur, les douches, les cuisines et le linge mouillé peuvent certes accroître quelque peu l'humidité de l'air à court terme, mais ils ne peuvent atteindre un niveau optimal compris entre 40 % et 60 % dans un air ambiant très sec et à long terme. Les torchons humides ou les coupes remplies d'eau sur les radiateurs contribueront également à accroître à court terme l'humidité atmosphérique et deviendront fréquemment des nids à germes s'ils ne sont pas lavés régulièrement.

Le virus de la grippe, les bactéries et les germes survivent plus longtemps dans un environnement sec et demeurent longtemps au niveau des yeux. Ainsi l'air sec intérieur est responsable de la transmission du virus de la grippe et des bactéries. Un taux d'humidité atmosphérique optimal compris entre 40 % et 60 % assure donc que les virus et les bactéries demeurent accrochés aux particules d'eau présentes dans l'air et tombent ainsi au sol. Un taux d'humidité atmosphérique sain ne contribue donc pas seulement à humidifier les muqueuses de manière optimale en les protégeant ainsi contre toute atteinte, il contribue également à diminuer le risque de contagion.

Un taux d'humidité intérieure optimal compris entre 40 % et 60 % contient moins de pollen, de poussière et d’autres particules. Ces particules polluantes s'accrochent aux particules d'eau contenues dans l'air, s'affaiblissent et tombent au sol. Ainsi, elles ne restent pas dans l'air au niveau des yeux et encombrent moins les voies respiratoires. Les personnes souffrant d'allergies peuvent respirer plus facilement.

Les maisons Minergie sont une grande invention et contribuent à développer des habitations à faible consommation d'énergie. Cependant, si le système d'aération contrôlée ne contient aucun dispositif pour le règlement du taux d'humidité, l'air ambiant sera par conséquent très sec. La raison se trouve dans un échange d'air continu : l'air extérieur froid et sec sera réchauffé et entrera. L'humidité produite par les personnes, les animaux, les plantes, les cuisines, les douches, etc. sera rapidement évacuée vers l'extérieur grâce à l'échange d'air continu. Le résultat donne lieu en général à un air intérieur extrêmement sec. Afin de fixer le taux d'humidité atmosphérique actuel à l'intérieur de la pièce, utilisez un hygromètre. Positionnez l'hygromètre dans la pièce (loin des fenêtres, des portes ou des grilles d'aération) et lisez le taux d'humidité relative affiché à l'écran (par exemple, le Selina de Stadler Form). Si le taux d'humidité atmosphérique se situe en dessous de 40 %, vous avez besoin d'un humidificateur d'air.

Les systèmes de ventilation contrôlés produisent le même effet que des fenêtres ouvertes. C’est pourquoi nous conseillons d’employer des humidificateurs plus performants pour les pièces ventilées et de compter le double de la taille de la pièce par rapport à des pièces non-ventilées (avec Oskar par exemple : jusqu’à 50 m² pour les pièces non-ventilées et 25 m² pour celles ventilées).

Avant d'acquérir un humidificateur ou un déshumidificateur d'air, il convient tout d'abord de mesurer le taux d'humidité relative actuel. Le plus simple est de le mesurer avec un hygromètre numérique (par exemple, le Selina de Stadler Form). Installez Selina au centre de la pièce à mi-hauteur entre votre taille et vos yeux. Soyez vigilants à ne pas placer l'hygromètre près des fenêtres, des portes ou des grilles de ventilation. Après quelques minutes, le capteur se sera adapté à la température de la pièce et vous pourrez lire le taux d'humidité relative. Les médecins recommandent un taux d'humidité compris entre 40 % et 60 %. En dessous de 40 %, l'air de la pièce est trop sec et au-dessus de 60 %, il est trop humide. Un air intérieur trop sec peut-être ramené à un niveau d'humidité optimal grâce à un humidificateur d'air.

Pour savoir quel produit correspond le mieux à vos besoins, n'hésitez pas à consulter notre guide de produits

L’air s’assèche surtout en hiver, lorsque le chauffage fonctionne à plein régime. Le taux d’humidité de l’air ambiant descend alors souvent en deçà de 30 %. Ouvrir la fenêtre n’aide pas, bien au contraire ; l’air intérieur devient encore plus sec. Lorsque la température extérieure avoisine 0 °C, l’air extérieur ne peut absorber que 4 grammes d’eau par mètre cube d’air, alors que pour une température intérieure située aux alentours de 20 °C, la capacité d’absorption d’eau de l’air est de 20 grammes par mètre cube d’air. Même avec une humidité relative de l’air extérieur de 69 %, cela ne correspond qu’à une hygrométrie de l’air ambiant à l’intérieur de la maison de tout juste 18 %. L’aération ne change pas la teneur en eau de l’air, mais l’humidité relative de l’air diminue lorsque la température augmente. Ce déficit ne peut être compensé qu’en utilisant un humidificateur d’air. Les médecins recommandent un taux d’humidité relative de l’air situé entre 40 et 60 % !

  • Les sécheresses nasales, oculaires et cutanées disparaissent : vous vous sentez mieux à la maison
  • Le risque d’attraper la grippe est minimisé : le virus de la grippe survit moins longtemps dans un environnement présentant un taux d’humidité optimal. Si l'humidité de l'air est élevée, le risque de contamination est considérablement amoindri. Les muqueuses sont aussi moins exposées, et par conséquent moins vulnérables aux maladies
  • Toute la famille bénéficie d’un meilleur sommeil : l’air sec entraîne de l’inconfort. Grâce à une hygrométrie optimale, vous bénéficierez d’un sommeil plus serein et plus détendu
  • La concentration est stimulée : vous vous sentez moins apathique et plus dynamique. Vos capacités de concentration en bénéficient
  • L’exposition à la poussière et au pollen diminue : même les personnes souffrant d’allergies peuvent respirer profondément car l’air humide lie les particules de poussière et de pollen
  • Les meubles, parquets et tableaux sont préservés : l’humidification de l’air prévient les fissures et les déformations du mobilier
  • Les instruments ne se désaccordent plus : l’humidification idéale de l’air vous évite d’avoir à réaccorder fréquemment pianos, guitares et violons

Il est important de mesurer correctement le taux d'humidité relative. Un hygromètre numérique, tel que le Selina de Stadler Form assure cette fonction. Selina est prêt à l'emploi dès le déballage. Installez l'hygromètre sur une grande surface au centre de la pièce, loin des portes et des fenêtres. Le capteur doit s'adapter à la température de la pièce dès les premières minutes. Ensuite, le taux d'humidité relative est indiqué. Les médecins recommandent un taux d'humidité relative compris entre 40 % et 60 %.

Un air intérieur sec se remarque par l'irritation des muqueuses, une peau sèche, des lèvres gercées, des yeux qui piquent, des cheveux électrostatiques, des maux de tête, une mauvaise qualité de sommeil, des fissures dans le parquet et les meubles en bois, des instruments de musique désaccordés, etc.

L'air humide peut être responsable de mauvaises odeurs dans la maison, de taches foncées sur les murs et sur les encadrements de fenêtres, ainsi que des chiffons humides sur les murs et les fenêtres. Examinez les murs et les meubles (surtout les murs derrière les armoires) à la recherche de traces de moisissures. Contactez immédiatement un professionnel afin de stopper la moisissure. Plus la moisissure est noire, plus le risque sanitaire est important.

Taux d'humidité relative

Indique le rapport entre le taux d'humidité absolue et relative en pourcentage. Le taux d'humidité absolue désigne généralement la quantité d'eau contenue dans l'air. Le taux d'humidité maximale comprend la quantité d'eau maximale possible contenue dans l'air à la température actuelle. Selon la température, l'air peut absorber plus ou moins d'eau. Plus l'air est froid, moins il peut absorber d'eau, et plus l'air est chaud, plus il peut absorber d'eau.
50 % d'humidité relative signifie également que la moitié de la quantité d'eau possible à la température actuelle est généralement disponible. 100 % signifie une saturation complète de l'air avec de l'eau qui correspond dans l'absolu au taux d'humidité maximum.


Performance d’humidification

Indique la quantité d’eau en grammes déversée dans l’air ambiant par l’humidificateur d’air en une heure.


Taille de la pièce

Sselon le système et le type d’appareil, il est possible d’humidifier l’air de pièces de dimensions variables. Conformez-vous aux indications du fabricant. Pour des pièces vastes, il vous faudra utiliser plusieurs appareils pour obtenir le niveau d’humidité de l’air souhaité. À cet égard, il convient de tenir compte non seulement de la surface de la pièce mais aussi de la hauteur des plafonds.


Hygrostat

L’hygrostat permet de régler l’humidité relative de l’air souhaitée. L’appareil s’arrête automatiquement dès que le taux d’humidité est atteint. S’il baisse de nouveau, l’humidificateur d’air se remet en marche.

Germes et bactéries

L’eau stagnante est propice au développement des germes et des bactéries. L’humidificateur à vapeur permet d’éviter ce risque étant donné que l’eau est portée à ébullition dans l’appareil. Pour tous les autres types d’humidificateurs, il est recommandé d’utiliser le système Ionic Silver Cube™ afin de stopper la prolifération bactérienne.


Poussière blanche

Le phénomène de la « poussière blanche » apparaît lors de l’utilisation du brumisateur à ultrasons car cet appareil rejette des particules calcaires dans l’air. L’utilisation d’une cartouche anticalcaire permet de remédier à cet inconvénient.

Teneur en calcaire

La composition de l’eau du robinet est très variable d’une région à l’autre. Lorsque l’eau a une forte teneur en calcaire (supérieure à 21 degrés de dureté allemands), nous recommandons l’utilisation d’un évaporateur ou d’un laveur d’air.

Télécharger le guide conseil sur les humidificateurs d'air